Art : le tout nouveau Musée national de Norvège impose Oslo “comme une des grandes villes de culture en Europe”

Par sa taille, il rivalise avec les plus grands musées d’Europe… Le Musée national de Norvège ouvre ce samedi ses portes à Oslo.

Un immense monolithe gris quasi aveugle, surmonté d’un hall de lumière fait de marbre et de verre, se dresse désormais à quelques pas du port d’Oslo. Il s’agit du nouveau Musée national de Norvège qui parachève un projet vieux de 30 ans, celui de réunir en un seul lieu les collections de quatre musées préexistants, l’ancienne Galerie nationale, le musée de l’Architecture, les Arts décoratifs et enfin le musée d’Art contemporain.

Ses dimensions et ses 13 000 m2 d’exposition en font le troisième plus grand musée d’Europe après le Louvre à Paris et l’Ermitage à St-Pétersbourg. Il réunira des collections allant de l’Antiquité à l’art contemporain avec une ambition majeure : celle de parachever le spectaculaire virage culturel de la capitale nordique. Un million de visiteurs sont attendus dès la première année.

Pourtant le projet a été controversé, sur le plan architectural, tant que budgétaire : il a en effet coûté près de 600 millions d’euros, financé à 90% par de l’argent public, ce qui est très rare dans un paysage culturel mondial où le mécénat privé est devenu la règle.

Mais cela donne toute latitude à la Norvège d’en faire un puissant outil d’influence, explique Daphné Bétard, journaliste à Beaux-Arts Magazine. “Ce sont des collections qui appartiennent à l’État. Ce sont des expositions très liées à la diplomatie. Ils vont pouvoir organiser de grands évènements, des manifestations en partenariat avec les plus grands musées du monde. Ça leur permet de rayonner et de se positionner très clairement comme une des grandes villes de culture européennes.”