Au festival We Love Green, Chanceko, Ziak, La Fève et 1pliké140 ouvrent la rap party 2022

Programmés jeudi lors de la soirée d’ouverture de We Love Green, les jeunes rappeurs, considérés comme les plus prometteurs de leur génération, ont mis le feu à la pelouse du Bois de Vincennes.

Suspendu au-dessus du DJ qui échauffe le public, un trèfle à quatre feuilles apparaît peu à peu. Certains sont persuadés qu’il s’agit d’un logo du We Love Green Festival, car “qui dit green dit écologie donc trèfle”, explique une adolescente à son groupe de copines. Fausse piste. Ce trèfle, c’est le sigle de Chanceko, un rappeur très prometteur dont nous vous avions parlé l’été dernier.

Programmé par le média spécialisé Booska-P, qui avait carte blanche pour ce plateau rap du festival ce jeudi 2 juin, Chanceko est venu avec ce trèfle en néon sous le bras, dont il ne se sépare jamais lors de ses concerts. Et quand son fétiche n’est pas accroché au plafond, la feuille est peinte dans ses cheveux, sur ses vêtements ou sur l’étendard qui recouvre la table des platines de son Dj. “C’est obligatoire. Quand t’entends parler de Nike, tu vois la virgule ? Bah, quand tu penses à Chanceko, je veux qu’on ait ce trèfle en tête”, nous explique-t-il après son concert.

Comme pour La Fève, Ziak ou encore 1pliké140, au menu un peu plus tard dans la soirée, c’est la première fois que le rappeur originaire de Meaux se produit dans le cadre de ce festival, “mythique” d’après lui. Pourtant, en concert Chanceko ne laisse rien paraître : il s’empare de la scène avec une aisance que peuvent lui envier ses semblables. Habillé d’un ensemble en jean’s hyper stylé et coiffé d’une crête rose, le rappeur ne compte pas (uniquement) sur son look pour réveiller une foule privée de pogo durant deux ans. Sa technique ? Une tracklist aux petits oignons.